retour en haut

Artiste plasticienne
Lyon, France

Evoluant depuis l’enfance dans un univers empli d’arts, Säne a pu faire éclore et développer sa curiosité artistique naturelle. Elle s’essaiera et évoluera dans les domaines de la littérature, du cinéma,de la peinture et du dessin.

Sa jeune mère vivant auprès de sa maman et de sa sœur. Ce trio « Maman », «  Mamy », « Marraine » bercera son enfance et l’entourera d’amour et de tendresse malgré une histoire familiale tristement bouleversante. Ces trois femmes sauront au fil des ans l’envelopper d’une bulle remplie de force, de courage et de bienveillance .

Elle entame un long travail sur l’inconscient, les émotions deviennent son guide, le dessin lui permet de s’exprimer lorsqu’elle doit se taire comme un moyen de survie.

Le dessin comme introspection permet de se construire, de se reconstruire, de faire renaitre l’espoir pour elle-même et pour les autres.

C’est en observant le monde qui l’entoure que Säne s’enrichit artistiquement. Elle puise son inspiration aussi bien dans les petites choses du quotidien que dans les grands bouleversements

Le choix unique de ce personnage féminin retentira telle une rencontre, une âme sœur.
Ce travail sur l’humain lui offre une palette infinie de possibilité, rien n’est définit à l’avance, c’est l’émotion qui s’exprime à chaque nouvelle création. C’est l’inconscient qui se cristallise dans cette Femme esquissée.
Pas de crayons pas de gomme Säne se laisse guider par son énergie. Elle travaille d’un un seul jet. Elle crée sa propre réalité, tout n’est que mise en scène  et prétexte à la confrontation du réel et de l’inconscient.
Ces femmes sont le reflet de femmes qu’elle connait ou qu’elle a connues, des passantes, des silhouettes qui ont marqué son regard, de sa famille et parfois d’elle même.

Dans les œuvres de Säne ses femmes ont le plus souvent les yeux fermés pour permettre au corps, à ses mouvements, à son exaltation d’être le reflet de l’âme. L’image féminine devient dans sa multiplicité, sa variation infinie la réminiscence d’une réalité perdue. Elle se transforme  pour devenir universelle, intemporelle,  se mélange et s’entremêle pour ne faire qu’un.

Säne nous offre dans chacune de ces Créations une fenêtre ouverte sur une nature profonde et intime. C’est un morceau d’elle-même qui transparait dans ses œuvres, une terrible mais exaltante mise à nu toute en pudeur et en nuances.

C’est alors que l’œil du spectateur peut se laisser aller à ses propres transferts. Chacun peut se laisser envahir par ses propres émotions, sa propre histoire au travers de cette image féminine.

L’art n’est qu’au final qu’une histoire de rencontre avec les autres, avec soi-même. C’est de l’émotion que naitra l’alchimie pour ne faire qu’un avec cette femme énigmatique que nous propose  Säne.
« Le tableau s’impose à moi avec brutalité dans sa totalité et je pressens le mystère, ce qui ne peut être dit ni à l’aide de musique, ni à celle des mots… »

Texte biographique par Amelie Guiermet